Terre à ciel
Poésie d’aujourd’hui

Accueil > L’arbre à parole > 12 poètes contemporaines de Bretagne par Marie-Hélène Prouteau, dans la (...)

12 poètes contemporaines de Bretagne par Marie-Hélène Prouteau, dans la sororité des mots, par Denis Heudré

samedi 13 avril 2024, par Cécile Guivarch

Voici un ouvrage qui manquait à la Bretagne. On ne compte plus les anthologies de poètes bretons et il fallait bien qu’un jour un éditeur porte la lumière sur la poésie féminine bretonne. Marie-Hélène Prouteau a proposé aux éditions Les Editions Sauvages de choisir parmi les centaines de recensions, articles et entretiens qu’elle a publiés dans diverses revues pour nous livrer une photographie des poètes contemporaines au premier quart du 21ème siècle.

Et surtout casser ce mythe d’une poésie écrite par les femmes qui serait mièvre, frivole ou techniquement imparfaite. Le qualificatif poésie féminine ne devrait jamais être péjoratif. Et puis à quoi sert d’ajouter féminine quand l’égalité des genres n’autorise aucune appropriation par l’un ou l’autre de domaines d’écriture ... Marie-Hélène Prouteau affirme comme beaucoup avant elle « Il n’y a pas de quoi, pourtant, parler d’une poésie féminine différente de la poésie masculine ». Certaines femmes refusent même le terme de poétesse et considèrent que le mot poète est non genré et peut convenir tout aussi bien à une femme, un homme ou un(e) transexuel(le). Ce qui n’empêche pas d’avoir des différences dans l’expression de soi comme être intime, à chercher « la vérité sensible des émotions auxquelles donne forme l’agencement des mots ».

Dans un monde où la misogynie n’aura apporté que des méfaits, les femmes n’ont pas à douter de leur légitimité à écrire. Poésie organique, voire océanique, toujours lucide, poésie qui « ouvre grand les fenêtres », « Poésie de l’apostrophe », qui « pousse à regarder plus loin », la poésie a tout intérêt à accueillir cette autre sensibilité puisée dans la « longue chaîne des femmes ».

Cet ouvrage échappe au piège du régionalisme. La Bretagne n’est tout au plus qu’une « inspirante inspiratrice » pour la majorité d’entre elles, même si certaines portent leur regard beaucoup plus loin. Il a surtout pour objectif d’affirmer la présence importante des femmes dans le paysage littéraire breton. Mais pour parler de cette poésie au plurielle, dans toute sa diversité, Marie-Hélène Prouteau a voulu citer les noms, évoquer un peu les biographies, pour mieux attirer la lumière sur Anne Bihan à la poésie mélange de Bretagne et de Calédonie, Marie-Josée Christien, infatigable artisane de la maison Les Éditions Sauvages, Chantal Couliou prix Paul Quéré 2021-2022, Guénane toujours entre Larmor-Plage et l’Amérique du Sud, Cécile Guivarch à l’origine de la revue Terre à Ciel, Nicole Laurent-Catrice Prix Xavier Grall 2011, Denise Le Dantec aux poèmes à « l’érudition joyeuse », Mérédith Le Dez Prix Yvan Goll 2015 et Prix Venus Khoury-Ghata 2017, Ghislaine Lejard aux multiples cheminements vers les lumières, Brigitte Maillard la poète de la simple évidence de la beauté, Lydia Padellec Prix Xavier Grall 2017 et récente Prix Paul Quéré 2023-2024, et Jacqueline Saint-Jean Prix Max-Pol Fouchet 1999.

Et bien sûr Marie-Hélène Prouteau, elle-même poète et romancière, ne se limite pas à la Bretagne, sa terre natale « d’ici, d’ailleurs et sans frontières ». Elle rédige toutes ses recensions « en connivence avec [son] propre chemin d’écriture » avec une exigence qui n’exclut pas la sororité. Elle a su dans cet ouvrage démontrer l’inventivité de l’écriture de ces autrices.

Bien sûr, comme toute anthologie, il y a des absentes, Eve Lerner, Christine Guenanten, Danielle Allain-Guesdon, Anne-José Lemonnier, Lou Raoul, Emmanuelle Le Cam, et sans doute bien d’autres encore, mais cela prouve bien que l’avenir des femmes en poésie est bien assuré, et c’est tant mieux.

12 poètes contemporaines de Bretagne, Marie-Hélène Prouteau,
Les Editions Sauvages, 2023,
115 pages, 13 euros.

Denis Heudré


Bookmark and Share


Réagir | Commenter

spip 3 inside | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 Terre à ciel 2005-2013 | Textes & photos © Tous droits réservés