Terre à ciel
Poésie d’aujourd’hui

Accueil > Un ange à notre table

Un ange à notre table

Dernier ajout : 12 juillet.

Dans cette rubrique

  • Amélie Bonnin

    Elle regardait les chiens se battre pour quelques os qui trainaient par terre

    il y aurait beaucoup à dire sur l’odeur ou la lumière qui l’entoure

    ensemble c’est à peine s’ils reconnaissent leur sexe

    que lui reste t-il à elle ses yeux pour incendier qui aurait cru qu’une flamme suffirait à réchauffer les corps qui ont faim
    (...)

  • Ornel Colomb

    LES AMOURS DE LORIS
    • PRINTEMPS •
    Si passe au milieu du printemps la beauté • en hâte • malgré ce qu’en disent les livres • & l’âge comment • à ne l’étreindre pas n’avoir l’âme obscurcie • un grand ciel vert entre les arbres noirs • fuit on baisse les yeux • & déjà est passée à bicyclette • la beauté

    Trop • pour qui double en boitant la borne de l’âge & vacille de son lourd vin d’aînesse • trop cheveux crépus gorge petite • sur les lèvres une langue suave • qu’on peine à se (...)

  • Rémi Froger

    Ce que vous avez cru voir – nager dans les récits. Il s’allonge près du rivage, il joue avec ses osselets. Bruits tordus du vent – il y a une scène – une action se déroulant dans tel décor. Les osselets tombent au milieu des cailloux. Le vent repousse la scène, les vagues. Autres scènes, paysages, natures mortes. Un seul jour, le poids est le même, l’air est fuyant, des herbes sèchent au ras des chutes de pierre et rien ne se retient, rien ne vient jusqu’à nous. Une (...)

  • Pascal Nordmann

    Hong-Kong. Un homme frappe sur un clou en pleine rue. Cela fait maintenant dix ans que cet homme frappe. Dix ans après, il frappe encore. Dix ans plus tard, il frappe toujours. On enquête. On découvre qu’il vient de Pékin. La Municipalité siège. On délibère. Que faire de l’homme de Pékin ? On décide de le mettre sous cloche, avec son marteau. Il sera protégé de la pluie et l’attrait touristique de la ville en sera amélioré.
    (...)

  • Thomas Pourchayre

    fragments de mon chemin Il y a ce que l’on fait tenir à bouts de bras ce que l’on fait tomber avec efforts ce qui tombera un jour tout seul et ce qui tiendra toujours même seul.

    Rien ne tient hors de soi qui marche, un jour, je me suis convaincu, et ça m’a fait soleil. Je me suis toujours dit. Je cherche un endroit qui soit le bout d’un chemin.

    (...)

  • Isabelle Sancy

    De Möbius le ruban (extraits inédits)

    J’ai connu des vergers d’industrie, fruits à perte ou vergers pauvres, des fruits partout en jus en eau à pourrir dans la terre chaude et verte tout était vrai, poussière, on riait c’était beau. Entre quatre murs poussent des civilisations où le fruit devient globe posé sur une assiette, pêche pelée en ruban (...)

  • Carole Carcillo Mesrobian

    dans la condensation du silence
    une épaisseur de souche lente éventée par endroit
    laisse émerger les étoiles
    ta trace ne fait pas de bruit
    parce que ton ombre a disparu (...)

0 | 7 | 14 | 21 | 28 | 35 | 42 | 49 | 56 | ... | 266

spip 3 inside | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 Terre à ciel 2005-2013 | Textes & photos © Tous droits réservés